Qui peut conduire un taxi ?

Pour pouvoir conduire un taxi la loi impose une obtention du permis de conduire (catégorie B) depuis plus de 3 ans ou de 2 ans pour l’exception ou le permis a été obtenu en conduite accompagnée.

Le conducteur, pour des raisons de sécurité, doit avoir un casier judiciaire vierge, passer un examen médical et recevoir un avis médical positif d’un médecin agréé. Le médecin effectuant le contrôle ne doit pas être fournisseurs de soins de santé ou consultant de la personne. Vous trouverez la liste des médecins agréés sur le portail gouvernemental de la préfecture de votre site internet.

Le chauffeur de taxi transporte ses clients d’un endroit à un autre à tout moment, de jour comme de nuit. Il n’existe pas vraiment de semaine, ni de jours fériés dans son métier.

La toute première caractéristique d’un spécialiste du taxi est la vigilance. C’est une habitude à long terme qui vous sera bénéfique en tant que conducteur professionnel. Un client aura plus confiance en un conducteur qui a de bonnes habitudes de conduite. La capacité à rencontrer les clients et les compétences sociales sont également importantes pour se reconvertir dans cette carrière. Une bonne communication permet au conducteur de comprendre les itinéraires et de choisir les chemins les plus efficaces à travers les embouteillages. Savoir où le client veut aller permet au chauffeur de gagner un temps de trajet crucial.

La tolérance et la résistance sont également des compétences requises pour le métier de chauffeur de taxi.

La bonne communication est un point important pour le bon déroulement d’une course en taxi.

Les chauffeurs de taxi doivent comprendre leurs directions et être ouverts à toutes les suggestions des passagers. De plus, avoir de petites conversations avec leurs passagers signifie qu’ils reconnaissent votre présence plutôt que de se contenter de courir. Néanmoins, lors de certains trajets, les passagers peuvent avoir une préférence pour le calme et la tranquillité. Les chauffeurs de taxi doivent avoir de bonnes compétences sociales et être capables de lire correctement les gens.